Réflexion #1 – Pourquoi je ne mets jamais 10/10 à une comédie

Ah les comédies ! Qui n’a jamais apprécié rire devant un film ? La comédie fait partie depuis des décennies du paysage du cinéma. Elle prenne même de plus en plus de place, au détriment des drames.
Il m’est donc impossible de ne pas faire de critique dessus. Malgré tout, une critique d’une comédie ne se fait pas de la même manière que pour les autres films. Par éthique, je ne mets jamais 10/10 aux comédies, contrairement aux autres types de films.
Cette éthique dépend évidemment d’un point de vue tout à fait personnel, et mes arguments ne concernent que moi.
Premièrement, une raison stupide en soi, mais avant tout, une comédie, ça doit nous faire rire. Il y a donc différents petits aspects importants, contrairement au drame, où l’on procède à une trame centrale. Dans une comédie, les blagues doivent partir à tout va. Sauf que chacun a un humour particulier, personnel, et donc il y aura forcément une blague auquel vous ne rirez pas. Par conséquent, il y a une faille dans le processus artistique et vous ne pouvez pas mettre 10/10 à quelque chose qui n’est pas parfait (au passage, les faux raccords, présent dans la grande majorité des films, n’altère, suivant leur mesure, en rien la qualité du film et peuvent même parfois s’ancrer dans le processus artistique).
Deuxièmement, un film, au-delà du simple divertissement, puisque c’est parfaitement l’image des spectateurs lamba, un film est une oeuvre d’art à part entière. Ce n’est pas pour rien qu’on surnomme le cinéma le « septième art ». Une oeuvre a toujours un sens, elle véhicule un message, car c’est là l’essence même de l’art. C’est la raison principale qui explique une telle présence de drame et de thriller : la catharsis cinématographique est très présente, et, dans ces films réalistes (je n’en citerais qu’un comme exemple : Le Silence des Agneaux), cette catharsis permet de dénoncer des mœurs sociaux.
Ainsi, le problème se pose pour la comédie : comment rester dans l’Art ? Est-ce que le simple fait de divertir le spectateur doit-elle être considérée comme une forme d’art ? Je prendrais comme exemple deux de mes comédies préférées : Le Prénom et This is the End.
Le Prénom, au-delà de son côté comique, porte un message assez fort, dénonçant les formes de racisme ainsi que l’intolérance visuelle. Mais il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’une adaptation d’une pièce de théâtre, qui est elle-même une oeuvre d’art. Ainsi, les auteurs ont choisi de toucher un plus large public par la voie du cinéma. La condition artistique respectée, la notation tiendra donc compte du premier argument. De plus, ce film demande une certaine intelligence, un certain flair qui le ferme à certaines tranches de spectateurs (parce que oui, ce film, c’est bien plus qu’une simple comédie).
This is the End, quant à lui, renferme (presque malgré lui, tant ce film est déjanté) une forme de message, celui qu’il faut toujours essayer de faire le bien (pour remettre au clair : TOUS les films ont un message, sinon aucun producteur n’accepterait de faire le film). Ce film-là est surtout un prétexte pour faire les cons (on va parler concrètement). Mais malgré ce message, on le perçoit plus comme un divertissement que comme une véritable oeuvre d’art. Le deuxième argument rentre donc en compte dans ce cas.
Pour faire un résumé de mes deux exemples, résume qui servira de conclusion, je dirais que tous les films, et même les comédies, sont des oeuvres d’art, car une oeuvre d’art est avant tout une création destiné à un public. La différence des comédies, c’est qu’elle est une famille très spéciale du cinéma. Il faut donc les traiter différemment de leur congénères, tant leur rôle dans le paysage cinématographique est hétéroclite de la majorité. La notation est donc différente, et chacun, suivant des arguments propre à lui, décide d’émettre des préceptes de notation.
Enfin, ne croyez pas que je souhaites dénoncer les comédies. Le monde a besoin, car les gens savent pleurer, mais ils ne savent pas toujours rire. Le rire est la meilleure arme contre la morosité, et tant qu’il y aura des hommes sur Terre, il y aura des comédies. Et les comédies sont important pour le public comme pour le cinéaste.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s