Réflexion #8 – DC Comics a-t-il un train de retard par rapport à Marvel ?

Lorsqu’en 2008, Marvel décide de lancer le MCU, le Marvel Cinematic Universe, avec le premier Iron Man, l’univers des super-héros n’est pas très tendance au cinéma. Certes, il y a déjà le succès populaire de la trilogie Spider-Man de Sam Raimi (qui était sous la bannière Sony au passage), mais cette trilogie n’est bien que l’unique succès populaire de la franchise sur grand écran. A côté de cela, leurs concurrents historiques, DC Comics, s’appuie déjà sur la popularité des adaptations Batman de Tim Burton, de la trilogie en cours de Nolan, mais aussi d’autres oeuvres moins qualitatives comme l’adaptation de Joel Schumacher. DC avait même fait une autre percée avec les quatre films Superman où Christopher Reeve interprète le héros kryptonien.

Cinq ans plus tard, la donne n’est plus la même. Marvel, qui faisait office de petit poucet à l’époque, est aujourd’hui le leader du marché des super-héros au cinéma. En 2013, les comics de Stan Lee viennent à peine de finir la « Phase Une », avec les deux premiers Iron Man, le premier Captain America et surtout le premier Avengers. Des castings alléchants (Downey Jr, Scarlett Johansson, Jeremy Renner, Gwyneth Paltrow, Mark Ruffalo, qui remplace Edward Norton,…). Les films Marvel sont tendance, et les studios prennent une (grosse) longueur d’avance sur DC. 2013, c’est également l’année où sort le premier volet du DC Cinematic Universe, fort du succès tout frais de la trilogie de Nolan : Man of Steel (Nolan produit d’ailleurs ce film). On y retrouve le célèbre Zack Snyder à la réalisation, ainsi qu’un gros casting (Russell Crowe, Michael Shannon, Kevin Costner, Amy Adams,…). Malheureusement, le film est un échec critique. Pourquoi ?

Si la franchise Marvel mise sur le côté fun de ces films, dynamiques, colorés et remplis de scènes d’action, DC essaie de réexploiter les structures narratives de Nolan, avec une volonté du réalisme le plus profond, rendant les films moins « fun ».
S’en suit donc une bataille entre les deux franchises. Si l’ensemble des films Marvel, qui se développe à foison désormais, sont des succès, DC a relancé la machine cette année. Tout d’abord avec Batman V Superman, suite directe de Man of Steel, qui pousuit donc dans le même sens, et qui, même s’il est un succès en salle, est un véritable naufrage critique. Le deuxième projet DC, qui sévit actuellement en salle, n’est autre que Suicid Squad, et avec, on peut observer les changements de style de DC. En effet, Suicid Squad est plus explosif, plus déjanté… plus fun. Il semble indéniable que DC veut désormais venir sur les plateformes de Marvel, qui, de son côté, tend à s’assagir un peu. Nous sommes donc désormais face au même modèle, DC allant jusqu’à adopter la même pub agressive pour son dernier film, qui n’est pas sans rappeler celle de Marvel il y a quelques mois avec Deadpool, pour ne citer que.

DC change donc ses valeurs ? Il est encore trop tôt pour répondre cette question. On remarque cependant que DC et la Warner essaie de s’aligner sur ce que Marvel propose. Pourquoi ? Il est indéniable que les deux franchises possède déjà un marché, ceux des fans de comics. Team Marvel vs. Team DC, les choses n’ont pas changé depuis les adaptations. En revanche, il faut conquérir le marché des néophytes, ceux qui ne connaissent pas les comics et qui sont donc indécis face à leur choix de franchise. Et dans ce point, Marvel a 5 ans d’avance, en ayant été les premiers à lancer la machine de guerre. Même si DC possède les deux héros les plus populaires, deux franchises confondues (Batman et Superman), elle a indéniablement un train de retard d’un point de vue de la popularité cinématographique. Chose que DC veut rattraper ces derniers temps en introduisant beaucoup de personnages (BvS en est le meilleur exemple) d’un coup. Trop ? C’est la question que l’on peut se poser, d’autant plus que les critiques semblent presque unanimes sur une certaine médiocrité. Manque de qualité ? Je ne pense pas. Il semble surtout que les gens se sont habitués au traitement de Marvel, ce qui rend invariablement le traitement de DC « pas hype ».

DC a invariablement un train de retard par rapport à Marvel. Cinq années, plus précisément. Si l’univers de Marvel est installé, celui de DC en est à ses premiers balbutiements. Le grand défi qui attend DC est désormais de co-exister avec Marvel, aussi bien d’un point de vue populaire que d’un point de vue critique, ce qui n’est pas gagné. Et c’est là toutes les interrogations que suscite Suicid Squad. Ce côté plus fun, plus trash, est-il un signe précurseur d’un rapprochement de style avec Marvel ? Se dirige-t-on vers une copie pour satisfaire les critiques, ou vers un renouvellement du genre fun super-héros ? Voilà nombre d’interrogations suscités par cela. Mais une chose est sûre : même si Marvel est aujourd’hui relativement largement devant, DC ne l’entend pas de cette oreille et veut rattraper son retard. Cela n’est pas infaisable, reste à savoir de quel manière cela va-t-il s’opérer. Nous aurons les premiers élements de réponse avec le Justice League, qui sera, assurément, un film charnière dans l’univers cinématographique de DC.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s