Une Vie entre Deux Océans

Une Vie entre Deux Océans, drame américain de 2016, réalisé par Derek Cianfrance, avec Michael Fassbender, Alicia Vikander et Rachel Weisz

Une Vie entre Deux Océans, ou une attente interminable d’un an. Un an que je suivais ce projet attentivement, lui qui réunissait deux de mes acteurs favoris, Michael Fassbender et Alicia Vikander. Ce drame australien où régne amour et famille a-t-il réussi à satisfaire toutes mes attentes et à me subjuguer, ou alors est-ce une cruelle déception ? La réponse tout de suite.

Les premières minutes :

Le film s’ouvre avec l’entretien d’embauche du personnage de Tom, interprété par Michael Fassbender. Dès le début, Cianfrance pose une mise en scène simple qui met en avant les personnages et l’histoire. Un plan fixe simple, et l’on y découvre notre ex-héros de guerre. S’en suit alors les préparatifs de son départ pour le phare, et sa rencontre avec Isabel, interprété par Alicia Vikander, toujours dans le même ton. Une entrée en matière réussie.

Le casting :

Si Michael Fassbender a raté de peu l’Oscar l’année dernière, je doute fort qu’avec une telle prestation il ne puisse pas être prétendant à la statuette. Dans la retenue, l’amour tendre ou bien la tristesse, Fassbender nous livre une performance phénoménale, excellente sous tout rapport, et l’on voit qu’il EST son personnage. Autre chose qui se voit à l’écran : sa complicité avec Alicia Vikander ; l’on sent qu’ils sont en couple à la ville. Alicia nous signe aussi une prestation magistrale. On sent qu’elle gomme progressivement ces défauts de jeunesse (qui lui ont notamment été reproché dans le dernier Jason Bourne). Mais le constat est là : une excellente performance, un duo qui marche avec Fassbender ; on en redemande ! Le reste du casting est lui est aussi très correct, et notamment Rachel Weisz, qui, malgré un personnage un peu monolithique dans l’écriture, s’en sort admirablement bien.

L’histoire :

Si pendant une heure quinze, l’on sent le scénario est très classique, toutes nos suppositions semblent ébranler ensuite. Le scénario est d’une efficacité surprenante, les idées exploitées de manière habile (celle du hochet par exemple). Les textes sont écrits habilement, les personnages introduits de manière qualitative, de tel sorte que le spectateur puisse saisir l’ensemble des aspects psychologiques des deux personnages principaux pour mieux s’identifier à eux, et, malgré certes quelques facilités scénaristiques, l’ensemble reste de qualités, prend son temps pour poser le récit sans toutefois trop s’étaler. Un vrai bon scénario de Cianfrance.

La mise en scène :

Comme déjà dit, Cianfrance signe ici une mise en scène simple, visant à promouvoir paysages et personnages. Alternant les plans serrés anxiogènes et les plans larges aérés, Cianfrance joue habilement avec les décors et profite de l’incroyable photographie d’Adam Arkapaw. Si presque tous les plans nous laisse scotchés à notre siège, on ne peut également oublier l’incroyable bande originale d’Alexandre Desplat (Oscar à la clé où je ne m’y connais pas), qui signe ici une bande d’une incroyable qualité, qui vous fera à coup sûr verser quelques larmes. Du travail d’orfèvre à tous les points !

Et au final ?

Une Vie entre Deux Océans s’affirme comme étant l’un des films de 2016. Malgré quelques petits défauts et un style un peu classique, il réussit à atteindre un très haut niveau sur tous les tableaux. S’il peut sembler un peu classique par moment, il n’en reste pas moins une oeuvre totale et marquante, auquel il est impossible de rester insensible. En résumé : allez voir ce film !

Note : 10/10
Moyenne IMDb : 7,3/10

Un commentaire sur « Une Vie entre Deux Océans »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s