L’Odyssée

L’Odyssée, film biographique français de 2016, réalisé par Jérome Salle, avec Lambert Wilson, Audrey Tautou et Pierre Niney

Note : 8/10
Moyenne IMDb : 6,8/10

 

1948. Jacques-Yves Cousteau, sa femme et ses deux fils, vivent au paradis, dans une jolie maison surplombant la mer Méditerranée. Mais Cousteau ne rêve que d’aventure. Grâce à son invention, un scaphandre autonome qui permet de respirer sous l’eau, il a découvert un nouveau monde. Désormais, ce monde, il veut l’explorer. Et pour ça, il est prêt à tout sacrifier.
Un casting 5 étoiles (Lambert Wilson, Audrey Tautou, Pierre NineY…) pour un film traitant de la vie du commandant Cousteau ; un film français qui avait l’air d’avoir les moyens de ses ambitions. Pour quel résultat ?

Les premières minutes :

Le début du film commence par une scène (prémonitoire ?) voyant Pierre NineY (jouant Philippe Cousteau, fils de Jacques-Yves) ayant un accident d’hydravion. Soudain, Jacques-Yves se réveille, tout cela ne semblait donc n’être qu’un rêve. Le film plante donc la relation qui unira les deux personnages tout au long du film, et c’est plutôt bien amené et intéressant pour la suite.

Le casting :

Voilà le gros point fort du film. Les acteurs principaux sont tout simplement tous géniaux. Lambert Wilson est absolument convaincant en Commandant Cousteau, rôle qu’il tient pendant une grande partie de la vie de cet homme. Audrey Tautou incarne sa femme Simone, femme forte, qui suit son mari et le soutient dans toutes ses aventures, tenant tête à tous les personnages masculins sur le Calypso. Elle sait se faire émouvante dans certaines et confirme son talent fou. Pierre Niney, quant à lui, campe un Philippe Cousteau ultra-convaincant, l’alchimie avec Lambert Wilson se sent au travers de toutes les scènes. Son personnage, souvent en conflit avec son père, lui permet de développer une palette d’émotions intéressante.
Ces trois personnages tiennent donc parfaitement à eux seuls le film, parvenant à faire avancer l’histoire ; Pierre Niney confirme encore une fois son immense talent et son statut d’acteur qui compte en France.

La mise en scène :

Le film bénéficie d’un budget conséquent de 35 millions d’euros, une somme énorme dans le cinéma français. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le budget se sent dans la mise en scène et les effets spéciaux. Le film est tout simplement sublime, les images sont à couper le souffle (notamment celles en Antarctique), les baleines et requins font assez réalistes, le côté SFX ne se sent pas tant que ça. Le film bénéficie de nombreux plans en grue qui suivent les personnages dispersés dans le cadre par exemple, on sent vraiment que Jérôme Salle s’est fait plaisir à filmer L’Odyssée.
En bref, le film est visuellement une réussite, la mise en scène est ultra intelligente et le résultat est tout simplement excellent.

L’histoire :

C’est ici que le bât blesse (un peu). Le problème est que le film serait censé se concentrer sur la vie de Jacques-Yves Cousteau, mais il se concentre aussi et surtout sur son fils, Philippe Cousteau. Si certaines scènes se concentrant sur lui le mettent en opposition avec son père et développant leur relation, certaines scènes se concentrent seulement sur lui et ne font ni avancer l’histoire, ni ne font évoluer le Commandant. Il est évident que le film s’est un peu perdu en route, voulant à coup sûr se concentrer sur la relation Jacques-Yves/Philippe ( éludant d’ailleurs presque totalement son autre fils Jean-Michel), mais appuyant alors beaucoup trop sur le personnage de Philippe.
Le deuxième défaut de l’histoire est purement personnel. Mais je ne suis pas particulièrement fan de Jacques-Yves Cousteau, et le film est donc assez pénible à voir à certains moments, bien que l’ensemble reste appréciable. Voulant montrer une face assez ignorée du marin, le film sera donc assez dur à voir pour quelqu’un qui ne s’y intéresse pas particulièrement.

Et au final ?

L’Odyssée s’impose comme l’un des films majeurs du cinéma français en 2016. Bénéficiant d’un budget considérable, le film se dote alors d’un casting d’une grande qualité, d’une mise en scène admirable et d’une histoire qui vous tient en haleine pendant une bonne partie du film. Le film sera cependant plus agréable à voir si le commandant Cousteau vous est familier. Mais l’ensemble reste excellent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s