Split (sans spoilers)

Split, thriller horrifique américain de 2017, réalisé par M.Night Shyamalan, avec James McAvoy, Anya Taylor-Joy et Betty Buckley

Shyamalan de retour ? Question que nous nous sommes tous posés à chaque fois que l’on voyait son nom sur une affiche depuis un bon paquet d’années, tant le potentiel était gâché ces derniers années. Si cela semblait s’amorcer avec un The Visit qui avait des bonnes critiques (en même temps, pour faire mieux qu’After Earth, c’est pas franchement compliqué), on attend confirmation de ce retour au premier plan. Qu’en est-il donc ? La réponse en quelques points…



Les premières minutes :


L’histoire démarre pied au plancher, avec d’entrée de jeu l’enlèvement des trois filles par le personnage de James McAvoy. S’en suit un générique très épuré, presque anxiogène. Shyamalan nous prend à la gorge dès le début, et on sent qu’il ne va pas nous lâcher ; un opening réussi !



Le casting :


Disons le clairement : James McAvoy est en transe. Devant la complexité d’un tel rôle, James vole, nous surprend à chaque scène, donne une leçon de cinéma, et prouve encore qu’il est un des acteurs les plus talentueux de son temps. Mais (et fort heureusement), James ne supporte pas le film tout seul, tant en face, Anya Taylor-Joy, que je découvre ici, est incroyable. Le duo fonctionne parfaitement, et l’on est transporté. Les deux filles avec sont aussi très bonnes, Haley Lu Richardson et Jessica Sula, très juste à l’écran. Petit malus cependant à Betty Beckley dans le rôle de la psychatre, où les changements d’humeurs et d’expressions brutaux la font parfois sonner un peu faux. De plus, l’écriture de son personnage, très monolithique, renforce cette sensation. En somme, une distribution de (très) bonne facture !

Le scénario :


Si bien évidemment nous ne révélerons aucune info sur le twist final, il y a bien évidemment beaucoup de chose à dire sur l’écriture. Le film instaure bien l’ambiance nécessaire. Les dialogues sont écrits de manière très intelligente, de tel sorte que le film (et le personnage de McAvoy) oscille tout le temps entre humour et tension. Le tout est rythmé de manière correcte, oscillant entre flashback du personnage de Anya Taylor-Joy et réalité, permettant au fur et à mesure de lever le voile sur un personnage très bien écrit. Le mix entre les différentes personnalités de McAvoy est bien équilibré, orchestré avec un intelligent changement de costume entre chaque personnalité. Une écriture somme toute intelligente et bien rythmée, mais sans véritable fulgurence, ce qui l’empêche de s’affranchir d’être perfectible.



La mise en scène :


Shyamalan s’éclate avec sa caméra, et cela se ressent. La photographie est assez inventive concernant les focales et les mouvements trouvés. On note aussi une musique très bien écrite et surtout très bien utilisée, apportant un réel plus au film. Un montage lui aussi de bonne qualité ; le seul véritable bémol à mon sens reste sur une lumière qui manque d’originalité. Mais Shyamalan nous ressort le grand attirail !



Et au final ?


Au final, sans être un grand film, Split est un très bon moment de cinéma, et Shyamalan arrive à nous proposer à nouveau un thriller de qualité. A voir pour les fans, et pour cette scène finale qui en ravira plus d’un !



Note : 8/10

Moyenne IMDb : 7,5/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s