On regarde quoi ce mois-ci ? – Mars 2018

 En panne d’inspiration ? Vous ne savez pas quoi aller voir au  cinéma ce mois-ci ? Ciné Maccro vous propose des films qui feront l’actualité du mois à venir. Blockbusters comme films indépendants, faites votre choix ! Cette liste est non exhaustive.

The Disaster Artist, de James Franco :

Faire un film sur la genèse du supposé pire film de tous les temps, il fallait oser. C’est pourtant le défi dans lequel s’est lancé le duo Seth Rogen-James Franco, après la franche réussite qu’était The Interview.
Adapté du roman éponyme de Greg Sestero, producteur et acteur de The Room, qui raconte la création et le tournage du « Citizen Kane des mauvais films », le film semble, au vu de ses bandes-annonces, s’annoncer comme une bonne tranche de rire pour quiconque s’est extasié devant ce nanar devenu culte. James Franco semble à fond dans son rôle si particulier de Tommy Wiseau. En bref, comment rater ça ?
Haha, what a story Mark ! 

Sortie le 7 mars.

La nuit a dévoré le monde, de Dominique Rocher :

Après Grave l’année dernière, le cinéma français nous offre un nouveau film de genre et un nouveau film d’horreur avec ce film de Dominique Rocher. Même si la bande-annonce ne présage rien d’exceptionnel, l’affiche est sublime et qui sait, on n’est jamais à l’abri d’une surprise ! De toute façon, toute tentative du cinéma français de s’immiscer dans le cinéma doit être saluée tant c’est une sinécure que d’arriver à produire et réaliser ce genre d’oeuvres en France. Alors, laissons-lui sa chance !

Sortie le 7 mars.

Annihilation, de Alex Garland :

Le réalisateur de l’unanimement acclamé Ex Machina, vent de fraîcheur dans la science-fiction actuelle, revient avec un film résolument plus « fantasy », se dotant pour son rôle principal ni plus ni moins que Natalie Portman, qui ne nous avait pas habitué à ce genre de rôle. Le réalisateur semble avoir trouvé un terrain de jeu idéal, en témoigne les premières images de ce qui s’apparente à une forêt, et ses tons colorés. Il retrouve dans ce film Oscar Isaac, dont le talent n’est plus à prouver, et qui était époustouflant dans le dernier film du réalisateur. La bande-annonce en dit peu mais donne envie d’en voir plus. Un film donc à ne pas rater !

Sortie le 7 mars.

Ghostland, de Pascal Laugier :

Nouveau tour dans le cinéma de genre français avec cette production franco-canadienne ! Un film d’horreur qui commence à se faire connaitre, notamment depuis son Grand Prix au Festival international du film fantastique de Gérardmer. Un film qui semble se donner les moyens de ses ambitions, en témoigne la présence d’une certaine Mylène Farmer au casting. En tout cas, la bande-annonce semble indiquer que Pascal Laugier maîtrise les codes de son genre, et ça n’est pas pour nous déplaire !
Alors, Ghostland va-t-il marquer l’essai auprès du grand public ?

Sortie le 14 mars.

Hostiles, de Scott Cooper :

Par le réalisateur de Strictly Criminal, Hostiles semble vouloir proposer un film qui pose la question de la guerre, ses traumatismes, et comment elle brouille les frontières du bien et du mal. Un thème donc plutôt intéressant, surtout quand il est porté par deux acteurs talentueux : Christian Bale, mais surtout la brillante Rosamund Pike, qui semble camper un personnage résolument féministe et autonome. Ce n’est effectivement pas le genre de film que l’on attend le plus, mais qui sait, on n’est jamais à l’abri d’une bonne surprise !
(Ah, et l’affiche est magnifique.)

Sortie le 14 mars.

Pacific Rim : Uprising, de Steven S. DeKnight :

Pacific Rim : Uprising souffre déjà aux yeux des fans du premier opus d’un défaut majeur : l’absence de Guillermo Del Toro derrière la caméra. Et comment leur en vouloir ? Il est vrai que la patte Del Toro donnait au film une véritable puissance en donnant à ces robots toute leur ampleur, gérant admirablement bien le rapport d’échelle.
Mais est-ce une raison pour boycotter sa suite ? Il y a certes toutes les raisons d’être inquiets, mais il ne faut jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué ! Rien que pour juger ce qu’aura amené le réalisateur Steven S. DeKnight tout en restant fidèle au premier opus, il faut tenter l’expérience. Quitte à ce que l’expérience soit amère, elle permettra de rappeler à quel point son prédécesseur reste géniale.

Sortie le 21 mars.

Ready Player One, de Steven Spielberg :

Après Pentagon Papers en début d’année (dont vous pouvez retrouver la critique ici), Steven Spielberg refait un tour du côté de la science-fiction, avec ce qui s’annonce comme un vibrant hommage à la pop-culture des années 80, qui ont marqué Spielberg. Tâche de voir si Tonton Steven saura nous offrir un film allant au-delà de la simple citation. C’est tout le mal qu’on lui souhaite, et on attend le papa d’E.T. de pied ferme !

Sortie le 28 mars.

Marie Madeleine, de Garth Davis :

Joaquin Phoenix en Jésus. Le défi parait invraisemblable et pourtant il prend vie dans ce film qui, plus que sur Christ, se concentrera sur une figure plus énigmatique de l’histoire biblique en la personne de Marie-Madeleine, campée par la talentueuse et ravissante Rooney Mara (les deux acteurs sont d’ailleurs ensemble à la ville). Dans les derniers jours de la vie du Christ, le film s’intéressera à cette figure semble-t-il honnie et pourtant primordiale dans l’histoire biblique.
Par le réalisateur du correct mais bancal Lion, ne reste plus qu’à espérer ne pas voir le film plonger dans une propagande religieuse et plutôt nous offrir une oeuvre qui met la lumière sur un personnage central de la Bible, en en montrant avec efficacité et sincérité les doutes et les atermoiements.

Sortie le 28 mars.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s