5 anecdotes pour briller en société #9 – Spéciale Univers Connectés

Depuis toujours, les cinéastes se sont amusés à relier plus ou moins directement leurs films. Cela a donné lieu à des choses parfois rocambolesques, voir très amusantes. Et si, pour ce neuvième volet d’anecdotes, on revenait sur 5 connections d’univers mémorables ?

 

Chez Sergio Leone

Ouvrons cette spéciale univers connectés par une connection… ratée. Qui n’a pas un jour rêvé de voir réuni Il était une fois dans l’Ouest et la trilogie du Dollar, oeuvres majeures du grand Sergio Leone ? Lui y a pensé en tout cas. En effet, pour la scène d’ouverture d’Il était une fois dans l’Ouest, le réalisateur italien voulait à l’origine que se soit Lee Van Cleef, Gian Maria Volonte et Clint Eastwood qui jouent les gars qui attendent Charles Bronson, pour ainsi clore sa trilogie du Dollar. Chose qu’Eastwood refusa, officiellement car pris sur le tournage de Pendez les haut et court, officieusement car il refusait de se faire expédier aussi facilement… On est donc passé pas loin d’une des connections les plus incroyables de l’histoire du cinéma !

 

Chez Paul Thomas Anderson

On vous a parlé récemment de deux films de Paul Thomas Anderson, Double Mise et Magnolia. Mais saviez-vous que les deux films sont connectés ? En effet, à la fin de Double Mise, Samuel L. Jackson parle des anciens collaborateurs de Sydney, joué par Phillip Baker Hall, et l’un d’eux se prénomme Jimmy Gator. Vous faites le lien ? Jimmy Gator n’est autre qu’un personnage de Magnolia, interprété par… Phillip Baker Hall également !

 

Chez Steven Spielberg (et ses amis)

Spielberg a au fur et à mesure tissé un joli univers connecté, entre ses propres oeuvres et celles de ces amis : ainsi, on peut voir le Club Obi-Wan ou des hiéroglyphes de R2-D2 et de C3-PO dans Indiana Jones (une folle théorie évoque même l’idée qu’Indiana Jones serait un rêve de Han Solo (tous les deux interprété par Harrison Ford) dans la carbonite) ; on peut observer des E.T. dans le conseil dans La Menace Fantome ; on voit un enfant avec un masque de Yoda dans E.T. ; on voit un caméo de R2-D2 dans Rencontres du troisième typeLes GooniesTransformers et Star Trek (de JJ Abrams, futur réalisateur de Star Wars) ; on peut voir des références à Star WarsIndiana Jones ou Poltergeist (dans une scène où Spielberg lui-même regarde le film) dans Les Gremlins ; enfin, le plus connu de tous, on y trouve Les Dents de la Mer 19 dans Retour vers le Futur… Si on fait l’exemption de Ready Player One (pour lequel il faudrait un article entier), ça fait un paquet de films connectés, non ?

 

Chez Ridley Scott (ou presque)

Jetons un pavé dans la marre : Alien et Blade Runner font partie du même univers. Avant que certains hurlent à l’infamie, laissez moi m’expliquer. Car le lien n’est pas direct, mais passe par un troisième film, Soldier. Réalisé par Paul W.S. Anderson (qui a commis par la suite Resident Evil), avec Kurt Russell, le film a notamment été écrit par David Peoples, l’un des scénaristes de Blade Runner et connecte les univers : on y voit un spinner, un des véhicules de Blade Runner, mais aussi en évoquant le Tannhauser Gate ou la Shoulder of Orion. Mais que vient faire Alien là-dedans ? Et bien il s’avère que parmi les armes utilisées dans Soldier, on trouve des M41A Pulse Rifle et des USCM Smartgun, deux armes retrouvées dans Aliens, le retour. La boucle est donc bouclée ! On notera que Ridley Scott lui-même a déclaré qu’il considérait que le décor dystopique et sombre de Blade Runner était la Terre que l’équipage du Nostromo tentait de rejoindre. Et si vous doutez encore de cela, sachez que dans les bonus d’Aliens, on peut voir un écran présentant la fiche du capitaine Dallas (interprété par Tom Skerritt dans le premier film) avec inscrit le nom de la Tyrell Corporation, entreprise du monde de Blade Runner.

 

Chez Pixar

Ce n’est pas tous les jours que l’on voit un studio créé un univers entier où tous ces films sont absolument connectés. Comment ? Par de multiples références inter-films ! Ainsi, on peut voir dans l’ensemble des films Pixar le camion Pizza Planet (présent à la base dans le premier long-métrage du studio, Toy Story). Vous pouvez également y trouver à chaque fois un teasing des prochains films. Ainsi, on retrouve entre autres l’ombre Doug, le chien de Là-Haut (2009), dans Ratatouille (2007), la présence de Nemo (2003) parmi les jouets dans Monstres et Cie (2001), ou bien encore la présence de Lotso, l’ours rose de Toy Story 3 (2010) dans Là-Haut. De quoi vous donnez envie de revoir les films minutieusement !

 









Alors, quelle est votre anecdote favorite parmi les cinq ? Dites le nous en commentaire !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s