5 anecdotes pour briller en société – #11

Un nouvel épisode arrive pour ce week-end de Pentecôte, où l’on va parler d’autres choses que d’un mariage princier : un début de carrière pas étincelant, le sort d’un film aux mains de l’OTAN, et une intoxication alimentaire pas banale,…

L’étalon italien

La carrière Sylvester Stallone a explosé avec Rocky en 1976, dans lequel il joue le boxeur Rocky Balboa, aka « L’étalon italien ». Pourtant, tout ne fut pas rose pour lui avant ce rôle. En effet, la carrière de Sly a débuté avec un film à caractère pornographique… Ce petit film, jamais diffusé avant, profita de la notoriété de Rocky et de ses 3 Oscars pour s’offrir une distribution à l’internationale, sous le nom de… L’étalon italienSly, lui-même SDF au moment du tournage, a sûrement du regretter…




La VO de Cinecittà

Avez-vous remarque que les western de Sergio Leone, tel que Le Bon, la Brute et le Truand ou Il était une fois dans l’Ouest n’ont pas de VO ? En effet, la voix des acteurs n’était pas enregistrée sur le plateau, le film était en fait doublé dans toutes les langues directement en post-production. Cette méthode de postsynchronisation était courante en Italie à l’époque, notamment parce que Cinecittà, le principal studio situé à Rome, est non loin d’un aéroport, et permettait de faire facilement cohabiter les stars d’Hollywood avec les acteurs italiens.




Conflit diplomatique version Andrew Niccol

Durant le tournage du film Lord Of War, le réalisateur Andrew Niccol a été contraint prévenir l’OTAN pour tourner une scène, afin d’éviter que des pays puissent croire à une manœuvre militaire d’ampleur sur leurs images satellites d’observation. En effet, une des scènes nécessita 50 tanks T-72 russes provenant d’un vendeur d’armes tchèque, qui avait prévu de les revendre quelques mois plus tard à la Libye. Il avait fait venir des véritables tanks car cela coûtait moins cher que de les créer en images de synthèses. Il fit la même chose pour les AK-47 : il acheta 3000 exemplaires de cette arme, moins chères que des armes factices.



La Ruée vers le sucre

Il y a dans l’histoire du cinéma des scènes qui demandent un énorme investissement. Parmi celles-ci, on peut citer une présente dans La Ruée vers l’Or, où Charlie Chaplin et « Big Jim » mangent une chaussure. Afin de rendre cette dernière comestible pour le tournage, elle était faite d’un mélange de gâteau et de réglisse. Cependant, le perfectionnisme de Chaplin poussa l’équipe à faire de nombreux prises pendant trois jours avant d’arriver à un résulat qui satisfit le réalisateur, qui dut finalement aller à l’hopital pour avoir manger trop de sucre.



Seul au Monde, mais tournage double

Tout le monde connaît le film Seul au Monde de Robert Zemeckis, dans lequel Tom Hanks joue un naufragé. Mais peu de gens savent qu’en réalité, le tournage s’est réalisé en 2 fois, séparés d’un an ! Cela permettait à Tom Hanks de perdre du poids et de se laisser pousser la barbe tel un naufragé, pendant que Robert Zemeckis et l’équipe technique en ont profité pour tourner un autre film : Apparences.









Alors, quelle est votre anecdote favorite parmi les cinq ? Dites le nous en commentaire !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s