Top 5 des performances de Philip Seymour Hoffman

Fauché en plein vol en février 2014, à seulement 46 ans, Philip Seymour Hoffman avait pourtant déjà eu le temps de se construire une carrière incroyable. Dévoué corps et âme au cinéma, il a su nous donner de nombreux rôles cultes en y imposant toujours sa patte perfectionniste. Et si nous lui rendions hommage en revenant sur cinq de ses plus incroyables performances ?

 

 

Mentions spéciales : The Big LebowskiLe Talentueux Mr. Ripley, Dragon Rouge, La 25e Heure, La Guerre selon Charlie Wilson, Good Morning Englands

 

 

5) Scotty J. dans Boogie Nights, réalisé par Paul Thomas Anderson (1997)

 

philip-seymour-hoffman-boogie-nights

Premier gros rôle de Philip Seymour Hoffman, Boogie Nights marque le premier grand film de Paul Thomas Anderson, réalisateur fétiche de l’acteur. Au milieu d’un casting XXL, pourtant relativement inconnu, Hoffman va sortir son épingle du jeu en proposant une prestation dans la lignée de ce qu’il pratiquera tout au long de sa vie : pleine de finesse, terriblement touchante alors qu’elle touche la limite du ridicule, et l’acteur montre alors au monde un talent brut qu’il ne cessera jamais de transporter de film en film.

 

 

4) Phil Pharma dans Magnolia, réalisé par Paul Thomas Anderson (1999)

 

MSDMAGN EC009

Deux ans après Boogie Nights, et après être notamment allé traîner du côté des frères Coen, Philip Seymour Hoffman démontre définitivement tout son talent avec Paul Thomas Anderson. Dans une composition au champ large, il fait preuve d’une sublime simplicité pour incarner l’un, si ce n’est le meilleur personnage de cet immense film. Et nous démontre une nouvelle fois qu’il est un immense acteur.

 

 

3) Truman Capote dans Truman Capote, réalisé par Benneth Miller (2005)

 

1391373475215_philip-seymour-hoffman-movies

La consécration pour Philip Seymour Hoffman avec le sacre à l’Oscar. Dans un biopppic classique qu’il porte tout du long, il ne se contente pas de jouer Truman Capote. Il est Truman Capote, en arrivant à jongler tout du long subtilement pour l’incarner sans pour autant tomber dans le caricatural. Exemple même du perfectionnisme de son jeu, le rôle lui sied comme un gant, et il nous le démontre magistralement.

 

 

2) Andy dans 7h58 ce samedi-là, réalisé par Sidney Lumet (2007)

 

beforethedevilknowsyour

Dernier tour de piste magistral de Sidney Lumet, 7h58 ce samedi-là est l’occasion pour Philip Seymour Hoffman de jouer sous la houlette d’un grand directeur d’acteurs. L’occasion est pleinement saisie tant son personnage s’avère être un vrai coup de poing dans le ventre cinématographique, nous faisant passer par toutes les émotions tant il est impressionnant. Beaucoup d’acteurs aimeraient avoir un rôle aussi fort ; mais Hoffman a lui réussir à faire encore plus fort…

 

 

1) Lancaster Dodd dans The Master, réalisé par Paul Thomas Anderson (2012)

 

the-master-screenshot-01

Ultime collaboration avec PTA, au coeur d’un incroyable trio avec Amy Adams et Joaquin Phoenix, The Master est la composition ultime, l’aboutissement de la carrière de Philip Seymour Hoffman. Le rôle où il incarne à chaque seconde de la tête aux pieds un personnage qui, s’il nous terrifie, nous obnubile aussi et la performance de l’acteur n’y est pas étrangère. Car Lancaster Dodd reste une de plus formidables compositions de l’histoire du cinéma, comme de rares acteurs et actrices seulement sont capables de nous l’offrir. Et Philip Seymour Hoffman fait partie à tout jamais de cette catégorie, celle des plus grands.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s