Le petit guide du Nanar

Un nanar est un film qui possède tellement de défauts qu’il en devient involontairement ridicule et comique. Le nanar ressemble à une parodie mais est en fait tourné au premier degré.
Il est important de distinguer le nanar du navet, en effet le nanar amuse tandis que le navet est sans intérêt et ennuyeux.
L’arrivée d’Internet a donné une seconde vie à ces films, créant un véritable culte pour ces œuvres et fédérant toute une communauté de plusieurs millions de fans.

Mais alors comment reconnaitre un nanar ?
Nous vous donnons ici neuf critères qui vous pemettront d’être certains à coup sûr que vous en regardez un.



Le titre

Le titre d’un film est ce qui le définit, parfois pour le meilleur mais aussi pour le pire.
Le nanar, quant à lui, a tendance à avoir un titre assez original.
Si vous tombez sur un film ayant un titre avec des mots qui n’ont rien à voir les uns avec les autres, il y a de grandes chances que ce soit un nanar.

Veuillez noter ces magnifiques titres :
L’attaque de la moussaka géante, Le justicier contre la reine des crocodiles, Robo Vampire, Virus Cannibal.


L’affiche

Arrivé devant le cinéma, l’affiche d’un film est censée donner envie de le voir, Mais pas pour un nanar ! Vous aurez donc un petit rictus et vous vous demanderez « Qui a validé cette affiche ? »
Bien entendu, une « belle » affiche de nanar va de pair avec un titre évocateur.

Grâce à ces affiches, vous avez envie de voir ces films, non ?
Samouraïs, Vahsi Kan, Alien Crystal Palace, Dünyayı Kurtaran Adam (Turkish Star Wars)


Les acteurs

Une moustache, une coiffure datant des années soixante et des costumes douteux ? Il y a de grandes chance que vous soyez devant un nanar.
Et s’ils jouent très mal et en font des caisses, alors là, c’est certain, c’est un nanar.
Ce genre de films a la particularité de prendre pour acteur des personnes qui ne sont justement pas acteurs.
Comme par exemple Ed Wood qui a engagé son chiropracteur dans Plan 9 from outer space pour remplacer Bela Lugosi, mort pendant le tournage. Ne lui ressemblant pas du tout, il a dû dissimuler son visage tout au long du film.

Ces acteurs vous marqueront à jamais.
Mike Abbott (Hitman le Cobra), Christophe Lambert (Vercingétorix), Walter John Alton (L’Homme Puma), Tom Mason (Plan 9 from outer space)


Le scénario

Un nanar est un OCNI : Objet Cinématographique Non Identifié, et cette appellation passe surtout par le scénario de celui-ci.
Si Hollywood n’a pas osé faire un film avec ce scénario, croyez-nous, les nanars eux, l’ont fait !

Oui, ces synopsis exisent réellement.
Crocodile Fury, L’attaque de la moussaka géante, Robo Vampire


Les dialogues

Si un scénario de nanar est souvent loufoque, il est souvent ponctué de dialogues qui semblent écrits par un auteur ayant consommé des produits illicites.
Ces dialogues sont souvent la première porte d’entrée pour les non connaisseurs, tant certains sont devenus cultes, même pour le grand public.

Des punchlines dignes de Michel Audiard, non ?
Portés disparus 3, Hitman le Cobra, Air Strike


Des adaptations en pagaille

Bien qu’ils aient des scénarios très (trop?) originaux, vous remarquerez que les nanars sont souvent des adaptations low-cost (souvent turques) de films hollywoodiens déjà existants et cultes, ou simplement de tentatives ratées d’adaptation de jeux vidéos ou comics.

Un conseil : restez-en à l’oeuvre originale.
Turkish Star Wars, Far Cry, Turkish Superman, Batman & Robin


Les productions The Asylum

The Asylum est une boite de production specialisée dans les copies de blockbusters, mais cette fois-ci de façon (très) low-cost. Ces films appelés également mockbusters sont dans 99% des cas des nanars. Si vous voyez le logo de The Asylum apparaitre lors de générique, ne soyez pas surpris par le contenu du film.

Un petit jeu : tentez de deviner de quels films ces affiches sont la copie.
Logo de the Asylum, Alien vs Hunter, Transmorphers, Da Vinci Treasure


Uwe Boll

Si dans le cinéma hollywoodiens beaucoup de réalisateurs sont reconnus, c’est aussi le cas dans le genre du nanar. Uwe Boll, spécialisé dans les adaptations de jeux-vidéos, est considéré comme l’un des pire réalisateurs de tous les temps mais aussi comme le plus grand réalisateur de nanars de l’histoire, d’où son surnom Master of Error.
Une pétition recueillant plus de 300 000 signatures a été lancée pour le supplier d’arrêter le cinéma.
Si vous regardez un de ses films, c’est forcément un nanar.

Quelques « chefs d’oeuvres » de ce réalisateur :
Uwe Boll, House of the dead, Postal, Alone in the dark.


Chuck Norris

Chuck Norris a beau être un acteur culte aujourd’hui, force est de constater que sa carrière est faite de nombreux nanars, d’après nos savants calculs (c’est faux), 90% de ses apparitions se déroulent dans un nanar. Ayez bien à l’esprit cela quand vous regarderez un film avec ce bon vieux Chuck.

Hé, vous pensiez que les fameuses punchlines de Chuck Norris venaient d’où ?
Chuck Norris, Forrest Warrior, Invasion USA, Portés Disparus 3


Nous epérons que cet article vous permetra de connaitre un peu plus ce genre de cinéma sous estimé qu’est le Nanar.
Et si des fans passent par ici, quel est votre nanar préféré ?



Un commentaire sur “Le petit guide du Nanar

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s