Doctor Sleep

🎬 RĂ©alisateur : Mike Flanagan

🎬 Casting : Ewan Mcgregor, Rebecca Ferguson, Kyliegh Curran

🎬 Genre : Thriller, Fantastique

🎬 Sortie : 30 Octobre 2019

Synopsis : Encore profondĂ©ment marquĂ© par le traumatisme qu’il a vĂ©cu, enfant, Ă  l’Overlook Hotel, Dan Torrance a dĂ» se battre pour tenter de trouver un semblant de sĂ©rĂ©nitĂ©. Mais quand il rencontre Abra, courageuse adolescente aux dons extrasensoriels, ses vieux dĂ©mons resurgissent. Car la jeune fille, consciente que Dan a les mĂŞmes pouvoirs qu’elle, a besoin de son aide : elle cherche Ă  lutter contre la redoutable Rose Claque et sa tribu du NĹ“ud Vrai qui se nourrissent des dons d’innocents comme elle pour conquĂ©rir l’immortalitĂ©. Formant une alliance inattendue, Dan et Abra s’engagent dans un combat sans merci contre Rose. Face Ă  l’innocence de la jeune fille et Ă  sa manière d’accepter son don, Dan n’a d’autre choix que de mobiliser ses propres pouvoirs, mĂŞme s’il doit affronter ses peurs et rĂ©veiller les fantĂ´mes du passé…

Qu’il est compliquĂ© de passer après Stanley Kubrick ! Et c’est pourtant ce que Mike Flanagan, rĂ©alisateur entre autres de la sĂ©rie The haunting of Hill house, vient de faire. Le rĂ©alisateur amĂ©ricain nous offre une adaptation beaucoup plus respectueuse du livre de Stephen King que son prĂ©dĂ©cesseur. Shining de Kubrick n’avait en effet pas Ă©tĂ© apprĂ©ciĂ© de l’écrivain. Mais suivre Ă  la lettre près l’œuvre originelle est-il un gage de qualitĂ© ? Pour ce qui est de Stephen King, tout porte Ă  croire que non. Les classiques que sont Shining et Les ÉvadĂ©s n’ont pas Ă©tĂ© aimĂ©s King, ce qui est tout le contraire de films comme Les enfants du diables ou Les camions de l’enfer. Mais, est-ce que cette adaptation, qui semble fidèle au livre, est un bon film ?

Photo de Stephen King par Eduardo Islas

Tout d’abord, c’est clair, le film de Flanagan est plus un thriller fantastique qu’un film d’horreur. Pour les fans d’horreur pure, il n’y a quasiment rien Ă  se mettre sous la dent. Ce qui est Ă©tonnant pour un rĂ©alisateur qui nous a offert dernièrement la terrifiante sĂ©rie The Haunting of Hill house. On a plus lĂ  affaire Ă  un scĂ©nario de film d’action, oĂą la gentille ne doit pas ĂŞtre retrouvĂ©e par le groupe de mĂ©chants. Cela offre un scĂ©nario qui nous tient en haleine de bout en bout mais qui peut refroidir beaucoup de personnes ou lasser ceux qui s’attendaient Ă  un cĂ´tĂ© beaucoup plus horrifique. Le scĂ©nario est bien construit, on ne voit pas les 2h32 de film passer. Et cela surement parce que le scĂ©nario est construit en 3 parties. Tout d’abord les premières minutes oĂą, de façon assez Ă©clatĂ©e et vague, les personnages du rĂ©cits nous sont prĂ©sentĂ©s. Cette partie permet de nous immerger dans l’ambiance du film. La 2ème partie, elle, ressemble beaucoup au scĂ©nario (et vous allez trouver ça bizarre) de Les animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald. C’est une partie oĂą tout commence Ă  se mettre en place, oĂą le mystère se dĂ©sĂ©paissit de plus en plus et oĂą les enjeux deviennent clairs. C’est lĂ  qu’on dĂ©couvre vraiment la tribu du NĹ“ud Vrai, dirigĂ© par Rose Claque jouĂ©e par Rebecca Ferguson qui est surement l’un des atouts du film. Elle campe une femme charmeuse et de pouvoir qui fait d’elle une vraie meneuse de « secte Â». Pour ce qui est de la 3ème partie, c’est lĂ  que la dĂ©ception prend place… Alors que le film ne tombait pas dans le piège jusque-lĂ , cette fin nous offre une ribambelle de clins d’œil et de fan service. Je n’en dirai pas plus pour ne pas spoiler mais beaucoup de choses aurait pu ĂŞtre enlevĂ©es sans entacher le bon dĂ©roulement du film. Un personnage en particulier n’aurai jamais dĂ» apparaĂ®tre dans ce film…

Le jeune Danny Torrance dans l’Hotel Overlook
© Warner Bros

Alors qu’il avait l’habitude d’embellir un scĂ©nario en apportant son talent de rĂ©alisation, comme il a pu le faire pour Pas un bruit ou Ouija : Les origines, Mike Flanagan ne brille pas forcĂ©ment dans ce film. RĂ©alisation assez basique, Ă  part quelques mimiques de rĂ©alisation comme ses travellings circulaires, le rĂ©alisateur brille tout de mĂŞme par autre chose dans ce long-mĂ©trage. Flanagan brille par le fait d’avoir su allier l’univers de King Ă  celui de Kubrick, ainsi qu’avoir su respecter l’œuvre original sans perdre le spectateur ou en devenir ridicule (problème de beaucoup d’adaptation stricte de King au cinĂ©ma). Quelques scènes assez « barrĂ©es Â» ont de la gueule Ă  l’image de la sĂ©quence d’envol de Rose Claque.

Rebecca Ferguson et Kyliegh Curran
© Warner Bros

Note

Si on outrepasse le fait que Doctor Sleep n’est pas un film d’horreur, mais plus un film fantastique ambiance thriller, on peut passer un bon moment devant. Le film est long mais pas du tout ennuyeux, le scĂ©nario est simple mais bien construit. Le mĂ©trage baisse de niveau lors de son dernier acte, se perdant dans du fan service et des clins d’œil incessants. Les acteurs sont investis mais Rebecca Ferguson vole la vedette.

RĂ©pondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s