Catégories
Anecdotes

5 anecdotes pour briller en société #49 – Spécial Le Diable s’habille en Prada

Pour tout savoir sur le film préféré des fashion victimes

Sorti il y a déjà 14 ans, le Diable s’habille en Prada est devenu un incontournable dans le monde du septième art. Porté par ce si grand trio d’actrices, l’histoire de ce film se concentre sur le monde de la mode et est ainsi devenu l’un des films les plus connus dans son genre. C’est pour cela qu’aujourd’hui, nous vous proposons avec cet article, 5 anecdotes sur l’histoire et le tournage de ce film. 

L’adaptation d’un roman :

Le film est une adaptation du best-seller de Lauren Weisberger, ancienne assistante de la grande Anna Wintour au sein de la rédaction du Vogue Américain. Bien que Meryl Streep joue le rôle de la rédactrice en chef, l’actrice s’est assez peu inspirée de cette icône de la mode pour son personnage, et a préféré s’inspirer de Clint Eastwood pour construire sa personnalité et puiser son inspiration dans le journal intime de la précédente rédactrice en chef de Vogue US, Diana Vreeland.

Les costumes:

Beaucoup de grandes marques ont refusé d’apparaître dans le film par peur de s’attirer les foudres d’Anna Wintour. Mais les quelques-unes ayant accepté de participer, comme Chanel, Calvin Klein, Prada ou encore Marc Jacobs, ont fait confiance à la costumière et styliste américaine Patricia Field pour les mettre en valeur. Ces vêtements et accessoires de haute couture ont eu un coût d’un million de dollars et le budget du film (en matière de costumes) fut l’un des plus élevés dans toute l’histoire du cinéma.

Miranda Priestly:

Pour incarner cette femme, le réalisateur David Frankel et son équipe n’avaient qu’une actrice en tête : Meryl Streep. Le scénario plaisait beaucoup à cette dernière mais elle appréciait moins le contrat qu’on lui proposait pour ce rôle, alors la Fox n’hésita pas une seconde à doubler le montant initialement prévu.

Rachel McAdams :

Anne Hathaway est aujourd’hui l’une des plus grandes actrices de sa génération. Révélée dans Princesse malgré elle, sa carrière pris un tout autre tournant avec le film Le Diable s’habille en Prada. Dans une interview pour Variety, l’actrice révèle qu’elle n’était pas le premier choix du réalisateur.  En effet, celle qui avait été choisie depuis le départ était Rachel McAdams, mais cette dernière était déjà prise sur un autre tournage et dû refuser le rôle.

Un monologue iconique :

Parmi les scènes les plus appréciées du film, le monologue de Miranda Priestly sur le bleu céruléen fut inventé de A à Z par les scénaristes, aucune référence de mode citée dans ce dernier n’est donc vraie.

Nous espérons que cet article vous aura plu et n’hésitez pas à nous dire quelle est votre anecdote favorite parmi les cinq en commentaire !

©DR
Meryl Streep et Anne Hathaway

Laisser un commentaire