Catégories
Retour vers la séance

A couteaux tirés

Notre avis sur A Couteaux Tirés, nouveau film du réalisateur de Star Wars VIII, Rian Johnson.

A Couteaux Tirés

🎬 Réalisateur : Rian Johnson (Star Wars 8, Looper)
🎬 Casting : Daniel Craig (Skyfall, Casino Royale), Ana de Armas (Blade Runner 2049, Knock Knock), Michael Shannon (La Forme de l’eau, Take Shelter)…
🎬 Genre : comédie policière
🎬 Pays : Etats-Unis
🎬 Sortie : 27 novembre 2019

Plus d’infos ici

Synopsis : Célèbre auteur de polars, Harlan Thrombey est retrouvé mort dans sa somptueuse propriété, le soir de ses 85 ans. L’esprit affûté et la mine débonnaire, le détective Benoît Blanc est alors engagé par un commanditaire anonyme afin d’élucider l’affaire. Cependant, entre la famille d’Harlan qui s’entre-déchire et son personnel qui lui reste dévoué, Blanc plonge dans les méandres d’une enquête mouvementée, mêlant mensonges et fausses pistes.

Entre deux Star Wars, nous retrouvons pour cette fin d’année Rian Johnson, non pas en prise avec la Force, mais avec une mystérieuse affaire qui si, au premier abord, semble être un suicide, va prendre une autre tournure quand un détective privé de renommée internationale, incarné par Daniel Craig, se mêle à l’affaire. Après la déception scénaristique du huitième épisode de la saga, nous étions en droit d’être inquiet dans ce Cluedo cinématographique mêlant intrigue policière et humour à l’anglaise.

Daniel Craig est l’ingénieux Monsieur Blanc

A couteaux tirés est une véritable bonne surprise de fin d’année. Un de ces divertissements non dénué de sens pour le cinéphile averti sans être ni trop complexe ni trop pesant pour le spectateur du dimanche. A couteaux tirés va surprendre par son scénario et ses personnages, trahissant les attentes du spectateur s’attendant à un dénouement classique. Le film prend le parti de nous offrir une trame à la Colombo avec l’identité du coupable dévoilée dès le début du film sans pour autant nous faire perdre tout intérêt dans la résolution de l’affaire, le personnage principal étant non pas le détective chargé de découvrir la vérité mais le coupable du crime lui-même. Bien ficelée, avec un humour à l’anglaise très bien dosé et toujours fin, nous ne parlerons pas plus de l’intrigue pour ne pas vous gâchez le plaisir de la découverte. Les accros du genre, eux, se laisseront sûrement moins surprendre et trouveront plus leur plaisir dans la galerie de personnages servis par un casting haut en couleur et charismatique rappelant bien évidemment les protagonistes du célèbre jeu de plateau d’enquête policière. Rian Johnson nous surprend donc ici par son écriture et la finesse de ses dialogues, rappelant qu’avant d’être un réalisateur pour les grosses industries d’Hollywood, il est avant tout un auteur.

La réalisation vient servir la narration, flirtant avec différents genres comme le drame ou l’horreur, avec un rythme prenant créant des comiques de situations par le choix des cadres, notamment la  » course poursuite la plus nulle de l’histoire » (comme le disent les personnages eux-mêmes) ou encore certains plans intéressants qui feront d’une scène un véritable tableau. Enfin, le film, bien loin d’être un simple divertissement, nous montre avec finesse la complexité des histoires de familles et surtout de la question de l’héritage. Ainsi, il est assez aisé pour le spectateur de s’identifier à cette histoire et d’en tirer une morale, notamment le rapport à l’argent entre les membres d’une famille ainsi que du pouvoir de la bonté et de la gentillesse au sein d’une personne, trop innocente pour mentir. Ce dernier message peut certes sembler simplet ou facile mais parfois, c’est la simplicité qui fait le charme et le charme qui fait le plaisir. Et si, pour une fois, nous n’avions pas besoin de trop de manichéisme dans un personnage pour pleinement l’apprécier sans qu’il ne paraisse énervant ?

L’heureuse famille Thrombey avec en son centre, le grand-père fortuné
Note 

⭐⭐⭐⭐⭐⭐

Divertissement prenant mais aussi léger, A couteaux tirés est un véritable plaisir de fin d’année pour toute la famille servi avec un excellent casting et une fine écriture. Entre Colombo et Sherlock Holmes, Rian Johnson nous sert ici une oeuvre rafraîchissante dans le paysage du film policier sans trop s’en éloigner. Si ce n’est pas le film de l’année, il reste néanmoins un excellent film policier, digne héritier du Cluedo et une bonne bouffée d’air frais dans le paysage cinématographique actuel.

4 réponses sur « A couteaux tirés »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *