Catégories
Incontournables

Batman Begins

Intéressons-nous au premier opus de la saga Batman version Christopher Nolan

🎬 Réalisateur : Christopher Nolan (The Dark Knight, Dunkerque, Le Prestige…)

🎬 Casting : Christian Bale (Vice, The Dark Knight), Liam Neeson, (Taken) Cillian Murphy (Peaky Blinders, 28 jours plus tard.), Michael Caine (Interstellar)…

🎬 Genre : action, super-héros

🎬 Pays : Etats-Unis

🎬 Sortie : 15 juin 2005 (France)

Synopsis : Comment un homme seul peut-il changer le monde ? Telle est la question qui hante Bruce Wayne depuis cette nuit tragique où ses parents furent abattus sous ses yeux, dans une ruelle de Gotham City. Torturé par un profond sentiment de colère et de culpabilité, le jeune héritier de cette richissime famille fuit Gotham pour un long et discret voyage à travers le monde. Le but de ses pérégrinations : sublimer sa soif de vengeance en trouvant de nouveaux moyens de lutter contre l’injustice.

Plus d’infos ici

Batman, plus qu’un simple super-héros, le chevalier noir est devenu une icône de la pop culture au fil des décennies et fût l’un des premiers héros de comics américain à bénéficier non seulement d’une adaptation sur grand écran, mais d’une adaptation sérieuse, noire, sombre, à l’image de son personnage et qui marquera toute une génération grâce notamment à l’interprétation du Joker de Jack Nicholson. Malheureusement le destin du chevalier noir sur grand écran  se terminera en 1997 avec un Batman et Robin se rapprochant plus de la série kitsch des années 60 que du dessin animé de très grande qualité des années 90. La popularité du héro ne faiblit pas pour autant et en 2005 un jeune réalisateur va alors s’atteler à une nouvelle version du protecteur de Gotham, personne ne se préparant alors au raz de marée qui va suivre.

Bruce Wayne (Gus Lewis), Thomas Wayne (Linus Roache) & Martha Wayne (Sara Stewart)

Christopher Nolan va en effet faire son entrée dans la cour des grands avec Batman Begins. Il choisit de faire de son film de super-héro une véritable origin story réaliste qui s’éloigne totalement du Gotham des comics que l’on a pu apercevoir chez Tim Burton pour nous plonger dans l’enfance et dans la vie d’un Bruce Wayne qui va souffrir, trahir ses valeurs familiales avant de renaître en chauve-souris et s’accomplir en tant que héro de la ville qui a vu naître sa famille. Ici point de voiture avec des ailes de chauve souris, point de batarang boomerang ou bat carte bancaire, la batmobile devient un tank, les gadgets de Batman réaliste et ses combats au corps à corps plus difficile que jamais. Nolan va ancrer le récit dans un côté réaliste qui va marquer le cinéma superhéroïque avec notamment 2 grands ennemis qui perdront leurs caractéristiques des comics et leurs supers pouvoirs pour faire place à la technologie et méthodes terroristes rappelant une mentalité post-11 septembre (destruction de la ville par une bombe, utilisation d’arme chimique).

Bruce Wayne (Christian Bale) et Ra’s Al Ghul (Liam Neeson)

Il va soigner son scénario par une narration avec différentes timelines parallèles que l’on retrouvera dans son film suivant Le Prestige. Sa réalisation, efficace, sera sublimée par la musique de Hans Zimmer qui donnera à l’ensemble l’effet d’un coup de poing lors de certaine scène, le compositeur va signer une B.O digne du thème de Danny Elfman, faisant de Batman Begins l’un des films de super-héros les plus impressionnant de ces dernières années à sa sortie. Nolan prend ici le temps de nous présenter son héros et de marquer son évolution, ainsi il s’intéresse d’avantage à Bruce Wayne qui devient Batman qu’à Batman lui-même dans ce premier film. Comme son titre l’indique, Begins, est le commencement, et si il y a bien quelques longueurs notamment dû au développement des personnages, c’est pour préparer au prochain film du justicier de Gotham, The Dark Knight. Nolan prend ici son temps pour nous livrer une origin story de qualité et même si l’on est en dessous de la qualité d’écriture d’un The Dark Knight ou de la réalisation d’un Inception, ce film marque pour Batman un renouveau qui est indispensable pour tous les fans du justicier et lui redonne ses lettres de noblesses depuis Burton.  

Note

Note : 8 sur 10.

8/10

Percutant, sombre, moderne et réaliste, voici ce qui caractérise le Batman Begins de Nolan. Malgré quelques longueurs, le film gagne en développement par rapport aux précédentes adaptations du chevalier noir pour nous livrer ici une origin story digne de ce nom.

Bande-annonce

5 réponses sur « Batman Begins »

Laisser un commentaire