Catégories
Court-métrage

Merci de votre visite : huis clos d’âmes solitaires

Retour sur un braquage raté et une leçon de vie insolite

Réalisateur : Panayotis Pascot

Casting : Alex Lutz, Panayotis Pascot, Salim Kechiouche

Genre : Court-métrage / Drame

Sortie : 27 avril 2021 (YouTube)

Synopsis : Un braqueur neurasthénique tente de remonter le moral d’un guichetier de banque déprimé.

Plus d’infos ici

De rater sa vie, c’est déjà quelque chose mais alors de rater sa mort, ça doit être triste, non ?

Léon

Sous ses airs de braquage bancal, Merci de votre visite offre un huis clos intense entre deux hommes perdus, entre deux âmes solitaires. Si Léon veut exister en braquant une banque, Daniel veut en finir avec son existence. S’enclenchent alors une relation tendue, parfois touchante et une leçon de vie maladroite d’un quarantenaire paumé qui ne supporte pas de voir un gamin encore plus mal que lui.

Alex Lutz, Léon, Merci de votre visite

Avec Merci de votre visite, Panayotis Pascot signe son premier court-métrage sur un sujet fort, dont le camouflage en film de braquage, bien que vite décelé, prend à revers les attentes du spectateur. Le film accompagne alors le public par la main pour l’immerger, sans réel recul, dans une histoire courte mais intense à propos de la vie et de sa dureté, de l’absence de considération et de l’envie de vivre : des hauts et des bas qui jalonnent la trame narrative, permettant de garder de l’attention en continu, entre simplicité poétique et énervement dramatique.

Panayotis Pascot, Daniel, Merci de votre visite

Fort de ses personnages accrocheurs et attachants, tant Léon – le braqueur désemparé mais bienveillant porté par Alex Lutz – que Daniel – le jeune suicidaire et dépressif joué par Panayotis Pascot -, ce court-métrage est également esthétiquement intéressant. Le choix d’une image allongée appuie cette envie d’oppression et de stress, proche du thriller. Les protagonistes sont alors souvent filmés de près, à fleur de peau, pour placer le public au coeur de l’action. Le montage, quant à lui dynamique – parfois un peu trop, perdant la focalisation du spectateur – accentue cette intensité narrative presque constante, notamment grâce à des cuts rapides et une richesse de points de vues : une cadence presque maitrisée avec des moments posés où le dialogue est plus expressif que le montage.

Comment parler de Merci de votre visite sans souligner l’importance de la chute, véritable point sensible des courts-métrages ? Comme évoqué précédemment, Panayotis Pascot a réussi à rythmer son film et ce jusqu’à la fin. À vous de découvrir l’issue inattendue de ce braquage insolite.

Léon : Mais je suis le premier qui a essayé de te buter.

Daniel : Bah fallait…


Note

Note : 8 sur 10.

8/10

Merci de votre visite signe le premier passage prometteur de Panayotis Pascot derrière la caméra. Avec son intrigue bien amenée et des personnages touchants, ce court-métrage réussit à immerger le spectateur dans ce braquage bancal au travers d’une dynamique intelligente dont la chute clôt parfaitement le tout.

Laisser un commentaire