Catégories
Films

Rouge

Écologie ou social ?

🎬 Réalisateur : Farid Bentoumi

🎬 Casting : Zita Hanrot, Sami Bouajila, Céline Sallette

🎬 Genre : Drame

🎬 Pays : France, Belgique

🎬 Sortie : 11 Août 2021

Synopsis : Nour commence à peine ses fonctions en tant que infirmière dans l’usine chimique où travaille son père, lorsqu’un contrôle sanitaire mené par une jeune journaliste sur la gestion des déchets, va tout chambouler. Les deux jeunes femmes découvrent ensemble que cette usine, pilier de l’économie locale,cache bien des secrets. Nour va devoir choisir entre se taire ou trahir son père en révélant des secrets.

Plus d’infos ici

Fruit d’une collaboration entre la France et la Belgique « Rouge » surprend de manière plus que positive. Malgré quelques imprécisions Farid Bentoumi démontre qu’il maitrise son métier. Il sait ou il veut aller et sait emmener le spectateur. À l’aide d’un casting plus que convaincant le récit est puissant et se revendique d’actualité. Malgré un scénario dans l’ère du temps le film possède néanmoins une portée intergénérationnel. Amour, conflit, confiance, méfiance, c’est ce qu’illustre la relation complexe entre Nour, interprétée par Zita Hanrot, et son père, interprété par Sami Bouajila, par ailleurs déjà surprenant dans « Un fils« . Cependant la fille et le père n’entretiennent pas de convictions politiques communes. Farid Bentoumi tentera tout au long du film d’illustrer et de justifier les mésententes entre les deux combats politiques que mènent le père et la fille. Cette oeuvre est une course contre la montre. L’urgence est tant sanitaire qu’écologique. La situation est rouge.

Copyright Les films Velvet.
Slimane Hamadi, le père de Nour. (Sami Bouajila)

Le père de Nour, Slimane, est employé dans une usine depuis plus de 20 ans et mène un combat politique social. La société en charge de l’usine prévoit en effet une restructuration et l’existence de l’usine est menacée. Cela signifie que de nombreuses personnes sont en proies au licenciement. Nour quant à elle, vient tout juste d’être engagée en tant qu’infirmière de l’usine. Elle découvre que les conditions de travail sont déplorables et que la santé de son père mais également des autres employés est sérieusement menacés. Les rejets toxiques de l’usine sont gargantuesque et mettent en péril la biodiversité aux alentours. Son combat est donc écologique.

Nour et son amie, Emma (Zita Hanrot et Céline Sallette)

C’est à ce moment ou Farid Bentoumi illustre les contradictions sur un point ou les générations n’arrivent pas à s’entendre. Ce qui par ailleurs est très réaliste puisque c’est plus ou moins le cas de la société actuelle. Doit-on sauver des emplois au détriment de l’environnement ? Ou bien doit-on sauver l’environnement au détriment de l’emploi ? Contrairement à Matrix il n’y a pas que deux choix. Le film laisse cette impression mais les deux combats vont ensemble. Seulement le réalisateur invite les spectateurs à avoir une réflexion poussée sur la question écologique et sur la question sociale à l’aide d’une mise en scène qui reflète totalement les problèmes de la société actuelle. Un très bon film à voir.


Note :

Note : 7 sur 10.

7/10

Laisser un commentaire