Catégories
Incontournables

Soul : l’avis de la rédaction

La rédaction de Ciné Maccro revient sur la dernière production signée Pixar, qui a déchaînée les passions.

🎬 Réalisateur : Pete Docter & Kemp Powers

🎬 Casting : Jamie Foxx, Tina Fey, Graham Norton

🎬 Genre : Animation

🎬 Sortie : 25 décembre 2020 (Disney +)

Synopsis : Passionné de jazz et professeur de musique dans un collège, Joe Gardner a enfin l’opportunité de réaliser son rêve : jouer dans le meilleur club de jazz de New York. Mais un malencontreux faux pas le précipite dans le « Grand Avant » – un endroit fantastique où les nouvelles âmes acquièrent leur personnalité, leur caractère et leur spécificité avant d’être envoyées sur Terre. Bien décidé à retrouver sa vie, Joe fait équipe avec 22, une âme espiègle et pleine d’esprit, qui n’a jamais saisi l’intérêt de vivre une vie humaine. En essayant désespérément de montrer à 22 à quel point l’existence est formidable, Joe pourrait bien découvrir les réponses aux questions les plus importantes sur le sens de la vie.

Plus d’infos ici

Paul

Après des années de passage à vide, Soul marque le retour du Pixar longtemps chéri, celui qui ne se reposait jamais sur ses lauriers et qui poussait la grammaire de l’animation dans ses derniers retranchements. Le nouveau-né de Pete Docter retrouve au fait ce qui manquait à toutes les dernières productions du studio : une créativité et une expérimentation constante. De fait, Soul multiplie les styles visuels identifiables, combinant le foisonnement du monde réel à l’épure de l’Au-delà, et retrouve un bel univers graphique original, loin des chartes habituelles, qui permet de servir un récit précisément bâti et surtout profondément émouvant. 

Sous son énergie débordante, l’œuvre de Docter cache une vraie mélancolie et le récit initiatique devient une superbe leçon de vie donnée à deux êtres, ayant toujours eu tendance à passer à côté des bonheurs de l’existence. À l’instar des films de Capra (La vie est belle, en tête), le long-métrage se construit sur ces instants de joie passagers, dont il faut réaliser l’importance, et réussit avec brio le défi de taille qu’il s’était donné : capturer la beauté du réel. 

Soul n’est finalement pas que le film d’une vie pour son personnage. Il l’est aussi pour son auteur, déjà, qui signe son œuvre la plus débordante de passion et d’amour, mais également pour Pixar, son studio, qui marque peut-être ici sa dernière envolée créatrice, avant de tomber dans une logique industrielle propre à Disney.

Note

8,5/10

Note : 8.5 sur 10.

Kevin

Nouvelle pépite Pixar, qui m’a beaucoup fait penser à Vice-Versa, que ce soit au niveau design ou au niveau des thématiques. C’est sans doute le film le plus mature du studio d’animation, pour notre plus grand plaisir. Alors que je m’attendais à un film beaucoup plus centré sur la musique et sur le jazz, comme le laissaient penser les affiches, j’ai été surpris de constater que ce n’est pas vraiment le cas. Le métrage parle avant tout de la passion en général. Le message du film est de trouver le sens de sa vie, ce que je trouve un peu simpliste et conventionnel. Malgré tout la magie opère une fois de plus, tant l’aspect technique marque la rétine. L’un des rares films incontournables de 2020.

Note

7/10

Note : 7 sur 10.

Julien

Après Vice Versa qui explorait la nature de nos sentiments, de nos rêves, de nos souvenirs, Pete Docter explore avec Soul la nature de notre personnalité, et ce avec brio. Le film est purement inventif pour notre plus grand plaisir, que ce soit dans l’animation, ou dans sa manière d’aborder ses sujets. 

Le film est servi par une superbe BO de Trent Reznor et Atticus Ross (parfois même, celle ci est dans le pur esprit de celle de The Social Network) qui magnifie les scènes du « Grand Avant ». Même si je regrette cette impression qu’il y avait encore tant de chose à dire, à explorer, et que le film ne prends pas dans mon petit coeur la place de Vice Versa..

Cependant quel immense dommage de voir un film pareil, pensé à ce point pour la salle de cinéma, sur Disney+.

Vu en salles à l’occasion du Festival Lumière 2020. 

Note

8/10

Note : 8 sur 10.

Lucas

Je trouve que c’est un film plus destiné aux adultes qu’aux enfants et je trouve ça très ambitieux de la part des studios d’animation dans l’idée que tout n’est pas donné, les clefs pour comprendre et appréhender la morale du film se trouvent subtilement dans les péripéties et dans la structure du film. Et puis ce choix d’un contre rythme et d’un décor épuré est aussi osé !

Note

7/10

Note : 7 sur 10.

Antoine

Prolongement spirituel de Vice-Versa, Soul est l’occasion pour Docter et Powers de montrer une fois encore tout le talent qui réside chez Pixar. Avec une utilisation jusqu’au-boutiste de l’art de l’animation comme on le voit trop rarement à Hollywood, le film est une ode à la vie qui nous happe dans son tourbillon émotionnel. Si l’on peut lui reprocher par moments d’être un peu trop simpliste, Soul n’en reste pas moins un des meilleurs numéros d’équilibriste du studio d’animation, et qui nous fair amèrement regretter que le COVID nous ait empêché de pouvoir admirer ce tourment de nos coeurs dans les salles.

Note

8,5

Note : 8.5 sur 10.

La moyenne de la rédaction :

7,8

Laisser un commentaire