Catégories
Retour vers la séance

Vivarium

Une bonne expérience.

Réalisateur : Lorcan Finnegan

Casting : Jesse Eisenberg, Imogen Poots, Jonathan Aris

Genre : Thriller, Science-Fiction

Pays : Irlande, Belgique, Danemark

Sortie : 11 Mars 2020

Plus d’infos ici:

Synopsis : A la recherche de leur première maison, un jeune couple effectue une visite en compagnie d’un mystérieux agent immobilier et se retrouve pris au piège dans un étrange lotissement.

« Un film pris à son propre piège. »

Pour son deuxième long-métrage, Vivarium, Lorcan Finnegan, agé de 40 ans nous propose ici un thriller façon Black Mirror. Les deux acteurs principaux ( Jesse Eisenberg et Imogen Poots ) remplissent correctement leur rôle, et ce dans les deux sens du terme.

Un jeune couple à la recherche d’une maison afin de mettre dans de bonnes conditions leur prochain enfant. Thème banal mais Finnegan nous réserve bien des surprises. En effet ce dernier met en place tout un univers de science-fiction afin de traiter la superficialité de la vie américaine. Ce qui est entendu par superficialité, c’est le manque d’originalité, le manque d’âme dont cette vie regorge. Tout se ressemble et Finnegan l’illustre par une résidence avec des logements similaires de A à Z. Il va alors, à l’intérieur de ces logements, privé nos deux protagonistes de toutes les sensations quotidiennes de la vie. Le vent, l’odeur, le goût des aliments, le bruit de la ville. Ces choses qui nous paraissent banales, deviennent alors primordiales puisque aux fur et à mesure de cette restriction nous en venons à éprouver un manque. Et Finnegan nous le fait pleinement ressentir à travers la sobriété de la mise en scène et du jeu d’acteur.

Imogen Poots et Jesse Eisenberg.

Cette univers de science-fiction nous rappelle Black Mirror. Il est cependant impossible de le justifier avec des mots. Les images sont de meilleures interprètes. Néanmoins Vivarium se perd parfois dans la superficialité qu’il dénonce. Il y a certaines longueurs et le scénario est parfois plat dans le sens ou rien de percutant ne se passe réellement. Certains passages peuvent paraître, malheureusement, incompréhensibles. Les deux acteurs jouent parfaitement bien et rentrent pleinement dans leur personnage. L’univers qui leur est imposé les rend complètement placide et indifférent. Un objectif plutôt réussi. Ce film reste une belle mise en garde qui nous apprend à apprécier les bonnes comme les mauvaises choses de la vie.

Les résidences similaires de A à Z.

Note

6/10

Vivarium, deuxième long-métrage de Finnegan (sûrement pas le dernier) n’est pas un échec, cependant il n’est pas une totale réussite surement dut à un scénario parfois trop plat par lequel on en vient à s’ennuyer. Néanmoins ce film reste une bonne expérience et une bonne leçon, accessible pour toutes les générations.

Bande-Annonce :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *